12/06/2013

Poème numéro 4 : Le Client et la Mort

LB E.jpg

 

Le Client et la Mort

 

Affligé heureux il sentait
la mort
dans son ventre d’homme grossir
inconcevable enfant conçu
qui déploie qui délivre
en crevant le cageot
où il est mis en bière
ses membres de marbre

 

Oui il sentait
la mort
dresser entre ses jambes
un bâton d’agonie
qu’il allait pour quelques billets
épancher à la lune
sur le canapé d’une pute

Les commentaires sont fermés.